Vente d’entreprise ou relève entrepreneuriale ?

5 ans d’effort et 170.000 $ plus tard… pour en revenir au point de départ !

Un courtier en vente d’entreprises me racontait son problème. Son client refusait de signer les documents finaux de la vente de son entreprise, pourtant l’offre d’achat était la meilleure que l’on puisse espérer. Cinq ans auparavant ce client avait fait appel à lui pour vendre son entreprise, le courtier avait trouvé des acheteurs sans être capable de conclure une entente, son client reculait à la dernière minute. Les frais d’évaluation, de fiscaliste et de notaire atteignaient maintenant 170.000 $. La dernière offre semblait la bonne, un prix inespéré ! Mais son client multipliait les obstacles, il voulait maintenant obliger l’acheteur à garder un employé pendant 5 ans après la vente.

Mais comment faire pour obtenir sa signature ? Quel argument nouveau pouvait-il lui apporter ?

Lire la suite sur notre site dédié au transfert d’entreprise

banner-gener-releve-W560

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *