Les sinistres montréalais

La différence entre les sinistres Montréalais et les sinistrés montréalais se résume à l’accent aigu, un détail, mais un détail qui change fondamentalement le sens de la phrase. La différence qui sépare l’entreprise du passé et celle de l’avenir se limite à un détail, à un accent et c’est cet accent qui donne du sens.

Autrefois, une entreprise moyenne, offrait des produits moyens, des services moyens, dans des commerces moyens, à des clients moyens, avec des employés moyens, des connaissances moyennes, à des prix moyens. De gros joueurs sont apparus, capables d’offrir des prix en dessous de la moyenne, ils ont commencé à gruger les entreprises moyennes et à les fragiliser.

D’autres entrepreneurs ont découvert qu’un simple accent pouvait changer le sens d’une entreprise : l’accent client. Ces nouveaux entrepreneurs iront chercher la crème de la clientèle des entreprises moyennes en offrant des produits ou des services au-dessus de la moyenne, dans un environnement commercial au-dessus de la  moyenne, avec des employés au-dessus de la moyenne à des prix un peu au dessus de la moyenne.

L’accent client qui change le sens n’a l’air de rien, mais encore faut-il le trouver et le poser à la bonne place. Les recherches qualitatives, le marchandising, le design des places d’affaires, la formation du personnel de vente, la création publicitaire, les canaux de communication, les relations publiques seront de grand secours. Mais pour bien utiliser tous ces outils il est essentiel de disposer d’une stratégie de commercialisation découlant d’une identité forte, d’une marque puissante, d’un concept unique et d’une mission d’affaires parfaitement cohérente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *