Invitez-vous des clients au restaurant?

Micheline, propriétaire d’une entreprise de services qui fait aussi affaire avec le gouvernement me disait récemment : « Je n’ose plus inviter mes clients fonctionnaires au restaurant ; depuis la Commission Charbonneau, j’ai l’impression qu’ils pourraient penser que je veux les corrompre. C’est ridicule, on ne prend même pas de vin et le lunch coûte autour de 60 $ »

Pourquoi le lunch d’affaires ?

Micheline croit que le lunch d’affaires permet des relations entre le client et son fournisseur en dehors du processus transactionnel, il s’agit d’une activité totalement relationnelle qui permet aux deux parties de mieux se connaître, de trouver des affinités, d’échanger des idées, de percevoir des besoins qui ne peuvent jamais apparaître dans un devis ou un contrat. C’est cette relation qui permet de mieux servir le client, de mieux interpréter ses besoins et de situer les mandats dans un contexte beaucoup plus vaste. L’entreprise y retire des informations qualitatives et peut offrir un service amélioré.

Le monde des affaires est un monde relationnel

Depuis la nuit des temps, les affaires ont toujours été associées aux relations humaines. Les peuples primitifs établissaient des relations commerciales en offrant des cadeaux et en recevaient. C’est autour d’un feu accompagné de chants, de danses et de banquets que l’on faisait des transactions. Être en affaires consiste à découvrir des opportunités et à échanger avec l’éventuel client pour bien comprendre ses besoins de façon à proposer des solutions adaptées. Il s’agit d’un transfert de savoir, d’expérience, une recherche commune pour obtenir le maximum pour les deux parties.
Dans les entreprises privées, le lunch d’affaires est une activité normale. Plus on connaît son client mieux on peut le servir. Micheline accepte aussi des invitations de fournisseurs et souligne « Je choisis mes fournisseurs en fonction des avantages pour mon entreprise et non par reconnaissance suite à un lunch, j’obtiens le maximum de mes fournisseurs parce qu’ils me connaissent et parce que je les connais ».

Et vous invitez-vous des clients pour le lunch?

2 Responses to “Invitez-vous des clients au restaurant?

  • Jean-Luc E Leclerc
    7 ans ago

    Oui j’invite souvent des clients au restaurant, mais j’ai appris, il y a déjà longtemps (plus de 40 ans), d’inviter les clients pour le lunch ou souper, seulement après qu’une transaction est conclue. Pour mieux connaitre son client, une invitation pour « un café » ou pour le petit déjeuner est acceptable. De cette façon il n’y a aucune influence possible! Conseils de vieux sage…

  • Yves genereux
    7 ans ago

    Vieille pratique ,a évite maintenant
    Surtout avec quelqu un du secteur publique
    Peut être dans le secteur privé
    avec beaucoup De réserve
    De toute façon la fiscalité entourant le processus
    N est plus ce que c était
    Le gouvernement n encourage plus cette pratique
    Dommage ça crée sûrement de l emploie
    Mais qui veux avoir a justifié tant de facture
    Au près de notre très efficace ARQ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *