Interview avec Present Profit

Present Profit, spécialiste en rentabilité corporative, m’a reçue la semaine dernière pour évoquer l’entrepreneuriat au Québec et en voici la vidéo:

Pour découvrir les services de Present Profit, visitez leur site et leur blog.

Voici également la transcription de la vidéo:

Yann Rousselot-Pailley: Bonjour Valérie Garrel de Dixit Coaching.

Valérie Garrel: Bonjour Yann.

YRP: Qu’est ce que tu penses de l’entrepreneuriat à Montréal?

VG: Je suis dans l’entrepreneuriat quasiment à temps plein, j’accompagne beaucoup d’entrepreneurs. Je me rends compte qu’il y a toujours des gens qui veulent démarrer des entreprises, il y a beaucoup de demandes mais on ne peut pas forcer une vocation d’entrepreneur. Tout le monde ne peut pas devenir entrepreneur. Tout le monde n’a pas, pas seulement les compétences, parce que les compétences cela s’acquiert, mais l’attitude d’un entrepreneur, l’énergie d’un entrepreneur, et puis la capacité de rebondir.

YRP: Est ce que tu penses qu’à Montréal, l’attitude entrepreneur, elle est plus facile à avoir à cause du contexte?

VG: Elle est techniquement – moi qui, évidemment, cela s’entend, vient de France – elle est techniquement plus facile qu’en Europe. Il est plus facile, ici, de démarrer une entreprise et encore plus facile de démarrer comme travailleur autonome c’est à dire d’avoir sa petite affaire et de faire du business. Mais ce n’est pas plus facile de vendre. Il y a une problématique essentiel dans l’entrepreneuriat, c’est qu’il faut trouver des clients.

YRP: Dixit Coaching c’est une entreprise d’ailleurs que tu as participé à fonder. C’est une entreprise qui accompagne les entrepreneurs qui souhaitent s’améliorer dans des domaines bine précis. Est ce que tu penses qu’aujourd’hui, un entrepreneur a de toute façon besoin de se faire accompagner?

VG: Les entrepreneurs, qu’ils soient en démarrage ou qu’ils soient établis, commencent à se rendre compte que, de temps en temps, pouvoir parler à quelqu’un, – c’est l’idée du coaching -, de pouvoir s’extraire, pendant une heure, pendant deux heures, du quotidien, prendre un peu de recul sur son entreprise, dire « où est ce que je m’en vais? », « qu’est ce que j’ai envie de faire? », se re-questionner sur sa mission, sur ses valeurs, ce que beaucoup de gens ne font pas parce qu’on n’a pas le temps, quand on est entrepreneur, on est plongé dans l’activité et on n’a pas le temps, çà aide beaucoup! De plus en plus d’entrepreneurs commencent à aller chercher de l’aide. Alors il y a toujours un petit peu une réticence là-dessus, parce que faire appel à un coach c’est un peu avouer une faiblesse, on n’est pas capable de faire tout seul…

YRP: C’est comme aller chez le puy?

VG: C’est comme aller chez le puy mais je pense que les générations évoluant, de plus en plus, on se dit que, finalement, avoir un coach comme les grands sportifs ou comme la plupart des grands entrepreneurs de toute façon, c’est une forme de sagesse.

YRP: Améliorer la vente, se faire accompagner pour être sûr qu’on fait pas de bêtises…

VG: Oui

YRP:… c’est pour toi les deux éléments principaux pour qu’un entrepreneur aujourd’hui puisse réussir?

VG: Il y a aussi la notion de management qui est extrêmement importante. Depuis les années 60-70, on sait qu’il y a des théories de comportements humains, on sait que tout le monde n’est pas pareil, mais les entrepreneurs, pour l’instant, continuent de traiter tout le monde pareil, sur un pied d’égalité, et en fait, il faut ajuster ces choses là. Et là dessus, c’est pareil, il y a un apprentissage à faire, il y a un questionnement à faire, en disant « pourquoi ce qui marche avec Untel, ne marche pas avec l’autre? ».  Ah, peut être qu’il n’attend pas la même chose, peut être qu’il a besoin de plus d’attention, ou justement de moins de pression, et puis là on apprend à s’ajuster. Parce qu’au final, la richesse de l’entreprise, c’est l’équipe. C’est l’énergie des équipes. C’est l’implication que les salariés vont mettre à servir le client. Et à enrichir le client.

YRP: Merci Valérie Garrel.

VG: Merci Yann.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *