Comment commercialiser la médecine alternative ?

Le marché de la médecine alternative

Selon Statistique Canada, 15 % de la population québécoise âgée de plus de 18 ans consulte un professionnel de médecine non traditionnelle. Il y a un million de personnes qui entrent dans cette description. La majorité des consultations concernent la Chiropraxie.

L’acuponcture  rejoint 2,4 % de la population soit  168 000 personnes et la massothérapie rejoint 7,9 % de la population, soit 553 000 personnes.

Les utilisateurs des services de médecine non traditionnelle sont des personnes ayant un revenu plus élevé que la moyenne et un taux de scolarité supérieur à la moyenne.

À titre d’exemple, il y a environ 700 acuponcteurs au Québec pour servir 168 000 clients, soit 240 clients par acuponcteur en moyenne. Chaque client reçoit une moyenne de 5 traitements, soit 1 200 traitements. Le coût moyen semble être d’environ 50 $. Ce qui fait un revenu moyen annuel de 60 000 $ pour les acuponcteurs. On peut faire le même exercice pour les professionnels des autres disciplines.

Évidemment la clientèle ne se distribue pas également entre tous. Il est probable que 200 acuponcteurs (30 %) servent 70 % des clients et que les 500 autres se partagent le reste, soit  50 000 patients pour une moyenne de  100 clients par acuponcteur.

La demande pour des services en médecine alternative est en croissance de 2,2 % par an. Quand la demande croît, l’offre croît elle aussi. Il devient donc essentiel pour les professionnels en médecine alternative de développer des stratégies de commercialisation.

Créer une marque.

Le succès dans ce domaine repose sur la création d’une image de marque, sur des stratégies de recrutement et de fidélisation de clientèle, toutes choses qui découlent d’un concept d’entreprise original et d’une identité commerciale et professionnelle basée sur les valeurs.

Dixit travaille  avec un client qui œuvre dans ce domaine. C’est une expérience fort enrichissante de pouvoir harmoniser des valeurs humanistes et des objectifs commerciaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *